samedi 7 janvier 2017

JOHN MCTIERNAN - GHOST RECON WILDLANDS - "The Red Dot"

Tout d'abord, j'aimerais vous souhaiter à tous et toutes, une excellente année 2017. Comme vous avez pu le constater, 2016 nous a bien cassé les coquilles en fauchant pas mal d'artistes connus et reconnus mais elle a aussi vu le retour d'un des derniers maîtres de l'action derrière son outil favori.

En effet, si vous ne le savez pas encore, John McTiernan a été embauché par la firme Ubisoft pour réaliser l'été dernier, un des spots publicitaires pour son nouveau blockbuster : Ghost Recon Wildlands. Les trailers du jeu (en images de synthèse) se sont succédés l'an dernier mais on attendait la cerise sur le gâteau, à savoir celui de McT qui s'est entouré, excusez du peu, de Jeff Cronenweth, dir phot ayant travaillé aux côtés de David Fincher et de Kathryn Bigelow.

En ce début d'année, Ubisoft nous offre la première vidéo de sa campagne Le Chat du Cartel / The Red dot signée donc John McTiernan. Très kawai dans son approche, elle montre un chat jouer avec le point rouge d'un laser dans une casa habitée par des narcotrafiquants amateurs de poker. Le lolcat va bien sûr dégénérer en violence pour le moins sèche :



On peut très bien imaginer une scénario similaire incluant le viseur à trois points du Predator.




La campagne promo (le jeu sort le 7 mars) semble donc s'accélérer avec la sortie de ce premier de spot live. On ne sait pas encore sur combien de vidéo live repose cette campagne, mais ce qui est sûr c'est qu'une autre vidéo intitulée Hanging Man pourrait sortir dans  les jours, voire les semaines qui suivent.



Alors que penser de ce retour aux affaires ? Pour ma part, je dirais que j'ai eu du mal à retrouver le style de McT si bien qu'il m'a fallu quelques visionnages pour l'accepter (première phase le déni...) Pourquoi. Le passage au numérique y est sans doute pour beaucoup. L'aspect anamorphique si cher au réalisateur depuis son Die Hard a totalement disparu. Autre choix qui m'a destabilisé, c'est l'utilisation d'un grand angle pour le premier plan, un simple travelling rectiligne traversant la pièce dans le but d'installer directement la géographie du lieu. Simple mais aussi trop propre. Le fan que je suis attendait plus, peut-être l'ajout d'un dutch angle, ou un travelling se terminant par un filage.

Je dirais que les deux plans qui se rapprochent plus de son style sont le travelling avant en légère contre plongé à 00'55" puis le changement de point à 01'12". La partie montrant les Ghosts située entre ces deux plans sentent aussi le McT mais le résultat me parait trop sage visuellement.






On peut deviner que la campagne marketing a été pensée bien avant l'embauche du réalisateur américain. Aussi McT a dû travailler à partir d'un storyboard, sans trop pouvoir improviser comme il sait si bien le faire. Pour finir je dirais que c'est une petite déception parce qu'on sent un style contenu qui ne demande qu'à s'exprimer pleinement et non par petites touches mais j'attends le reste de cette campagne avec une certaine impatience. Miaou.